« Ils ne l’ont jamais su », de Marie Didier : Les autres en soi

Dans Ils ne l’ont jamais su, Marie Didier retrace la façon dont sa vie s’est construite au fil de ses rencontres.

Christophe Kantcheff  • 30 avril 2015 abonné·es
« Ils ne l’ont jamais su », de Marie Didier : Les autres en soi
© **Ils ne l’ont jamais su** , Marie Didier, Gallimard, 191 p., 15,50 euros. Photo : J. Sassier / Gallimard

Avant d’être écrivain, Marie Didier était gynécologue et exerçait auprès des pauvres, en particulier des Gitans, ayant installé son cabinet là où elle habitait avec son mari et ses deux filles, en haut d’une tour dans un quartier défavorisé, non loin de Toulouse. Elle pratiquait, dans les années 1970, l’avortement, alors non autorisé. Auparavant, elle avait été une jeune fille sage,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Littérature
Temps de lecture : 4 minutes