Radio France : Haro sur le service public

Le conflit social à Radio France a mis en lumière la casse de l’audiovisuel public orchestrée par le gouvernement.

Mardi 14 avril, la grève à Radio France en était à son 27e jour. Record historique (en 2005, revendiquant alors une hausse des salaires, le mouvement avait duré 19 jours). Devant l’impasse des négociations, Fleur Pellerin avait nommé (enfin) le 9 avril un médiateur, Dominique-Jean Chertier. Les syndicats le réclamaient depuis le début du conflit (tout comme le CSA). Il était temps. Ex-directeur de l’Unedic, entre 1992 et 2002, ex-conseiller social de Raffarin, en 2003, président du conseil d’administration…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.