Bien utiliser ses piles rechargeables

Que faire ? Confidence : à Politis, il y a un malaise silencieux. C’est à propos des piles rechargeables. Quand elles sont à plat, on pique celles de la souris du voisin absent, on se sert dans le chargeur de l’étage du dessous, on peste contre ces AA – « toutes neuves ! » – qu’il faut recharger chaque matin… On n’est pas les seuls : la pile rechargeable suscite souvent des déceptions. Tout d’abord, ces piles sont loin de se valoir toutes. La capacité réelle est parfois inférieure à la valeur annoncée,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents