Comment l’ORTF préparait la télé d’aujourd’hui

Un documentaire sur l’audiovisuel français de 1964 à 1974. Foin de nostalgie, des archives éclairantes.

Pas des bottes de postes : 5,4 millions de petits écrans trônent dans le salon des Français en 1964, quand la Radiodiffusion-Télévision Française (RTF) se mue en Office de Radiodiffusion-Télévision française (ORTF). Une lettre de plus pour moderniser le service public audiovisuel. L’ORTF existera dix ans, jusqu’à son éclatement en 1974 : Radio France, TF1, A2, FR3, TDF, INA, et SFP. Rue Cognacq-Jay règne l’information, la fiction est installée aux Buttes-Chaumont, tandis que la Maison de la radio accueille…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents