Élections régionales : vers un raz-de-marée citoyen !

TRIBUNE. Porte-parole de Nouvelle Donne, Joseph Boussion appelle à un rassemblement des mouvements citoyens pour les élections régionales de décembre.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La France vit des bouleversements profonds lourds de conséquences pour son avenir. Face aux défis de notre siècle, l’énergie populaire est étouffée par une vie politique à bout de souffle.

Aujourd'hui nous sommes en droit de constater l’incapacité des partis « traditionnels » au pouvoir depuis plus de quarante ans à se focaliser sur les vrais enjeux, enfermés dans des oppositions stériles, incapables de créer un imaginaire collectif partagé.

Mais les citoyens ne se laissent pas abattre. Ils regorgent de ressources, de potentiel, d’ingéniosité. Les nombreux regroupements alternatifs qu’ils soient à visée économique, environnementale ou politique comme aux dernières départementales, montrent une société française qui frémit, bouillonne d’initiatives pour construire des objectifs communs nécessaires à la transformation sociale.

Joseph Boussion était tête de liste Sud Ouest aux élections européennes de 2014. - Photo : blackman blackmanEt ils relèvent le défi pour les rendre plus en phase avec le réel.
- Le partage : le marché de l'économie collaborative est créateur d’emplois. En France, Blablacar, start-up du covoiturage, symbolise l'essor de cette mouvance.
-
La restructuration écologique : des jeunes créent le magasin « La Recharge » à Bordeaux, une épicerie sans emballages jetables. Plus au sud, un collectif du Pays Basque créé I-ENER et donne la possibilité aux habitants de se regrouper et mutualiser leurs ressources économiques afin de financer des projets locaux d'énergies renouvelables.
- Progrès social : des centaines d'entreprises sont passées à la semaine de 4jours sans perdre un centime de compétitivité et en améliorant les conditions de travail de leurs salariés ! Un autre partage du travail est non seulement possible, mais nécessaire.
-
Relocaliser la démocratie: face à la crise de confiance, cinq jeunes mettent en place la plateforme web Parlement et Citoyens permettant à chacun de contribuer directement à la rédaction des propositions de loi des parlementaires. Le fondement ? L’article 6 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen : « la loi est l’expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leur Représentants, à sa formation. »

En témoignent ces nouvelles donnes économiques, sociales et démocratiques… Le pouvoir qu’il soit central ou local ne peut plus s’exercer par simple autorité, il ne peut plus être confisqué par une minorité qui gouverne contre son peuple. Il doit désormais composer par une recherche d’accord perpétuel avec lui.

Les élections régionales de décembre prochain seront l’occasion de perpétrer ce nouveau souffle citoyen sans attendre d’être aux manettes des collectivités. La gestion de notre avenir est une question bien trop importante pour s’en dessaisir en mettant uniquement un bulletin dans l’urne.

Les nombreux rassemblements régionaux démontrent que peu à peu les citoyens reprennent le pouvoir et l’envie de construire une société de créativité, de justice sociale et de convivialité.

Leurs revendications actuelles sont légitimes, elles correspondent au temps dans lequel nous évoluons. Elles sont empreintes du réel. Depuis quand faut-il appartenir à je ne sais quel espace politique pour les exprimer ?

Depuis combien de temps n'avons-nous pas voté ou donné l’envie de voter avec espoir ?

Notre engagement dans ces rassemblements ne doit pas avoir pour but unique de soutenir les listes citoyennes et remporter les élections régionales. Ce n’est en effet qu’en regroupant toutes nos forces autour des aspirations unanimes des citoyens, que notre pays retrouvera son équilibre moral, social, économique et environnemental.

La politique des 30 prochaines années sera locale ou ne sera pas.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents