Pesticides : Du poison par arrêté préfectoral

Guillaume Bodin, jeune travailleur viticole, dénonce dans un documentaire les effets des insecticides déversés en masse sur les vignobles du Mâconnais en 2013.

Thierry Brun  • 7 mai 2015 abonné·es
Pesticides : Du poison par arrêté préfectoral
© Photo : AFP PHOTO / JEFF PACHOUD

Guillaume Bodin s’est installé il y a quatre ans dans le sud de la Saône-et-Loire, dans le village de Vinzelles, non loin de Mâcon. En 2013, ce travailleur viticole de 28 ans, Haut-Savoyard amoureux de la nature, exerce son métier dans le domaine de la Soufrandière, chez les frères Bret, des vignerons réputés qui travaillent en agriculture biodynamique et produisent un

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Écologie
Temps de lecture : 4 minutes