Éric Toussaint : « La négociation grecque : un enjeu pour toute l’Europe »

Les créanciers veulent imposer au pays des conditions inacceptables, lourdes de conséquences sociales, estime l’économiste Éric Toussaint. Or, un audit démontre que la dette est majoritairement illégitime.

Les créanciers de la Grèce veulent imposer au gouvernement d’Alexis Tsipras des contraintes plus fortes encore qu’aux précédents gouvernements, explique Éric Toussaint. L’économiste, membre du conseil scientifique d’Attac, coordonne les travaux de la Commission pour la vérité sur la dette grecque mise en place par la présidente du Parlement, Zoé Konstantopoulou. Considérez-vous la négociation avec les créanciers de la Grèce comme un enjeu politique et économique européen ? Éric Toussaint : Il s’agit d’un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents