La Grèce rallume le poste

Syriza a tenu sa promesse. Deux ans après l’arrêt brutal des programmes, l’audiovisuel public hellène a repris du service le 11 juin.

Hasard du calendrier ? Sans doute pas. Ce jeudi 11 juin, à 6 heures du matin, Elliniki Radiofonia Tileorasi (ERT) a de nouveau émis, non sans émotion sous l’hymne national, depuis ses locaux historiques au nord d’Athènes. Tout juste deux ans après sa fermeture, le 11 juin 2013. Une décision brutale alors, sans préavis, du précédent gouvernement conservateur d’Antonis Samaras, qui avait soulevé l’indignation des Grecs et partout en Europe. Avec ses trois chaînes et ses stations radio, comptant près de 2 650…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents