Ornette Coleman ou la résonance de la liberté

Le saxophoniste et multi-instrumentiste texan s’est éteint à l’âge de 85 ans, laissant derrière lui une œuvre considérable et révolutionnaire à plus d’un titre.

Dans l’histoire du jazz, certains musiciens sont tellement essentiels que l’on cherche à s’en saisir par tous les moyens. Duke, Miles et Ornette sont de ceux-là. Leur prénom suffit, chacun sait qui ils sont et ce qu’ils représentent. Ornette nous a quittés le 11 juin dernier. Il est parti sans laisser d’adresse, mais sa musique est un legs inestimable. Something Else (1958), Tomorrow Is The Question (1959), The Shape of Jazz to Come (1959), Change of The Century (1960), Free Jazz (1960), This Is Our Music…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents