Rithy Panh, au bout de la nuit

Diffusé (tard) ce soir, « la France est notre patrie » rend compte de la colonisation du Cambodge. Un cinéma colonial livré de façon époustouflante.

Jean-Claude Renard  • 11 juin 2015 abonné·es
Rithy Panh, au bout de la nuit

Raconter une histoire, en lui donnant une forme certaine, assumée, telle est la marotte de Rithy Panh. Avec La France est notre patrie , il s’agit de conter une rencontre manquée entre deux cultures, deux sensibilités, deux

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 2 minutes