Pollution : Quelles mesures fortes, Mme Royal ?

Alors qu’un rapport sénatorial chiffre le coût annuel de la dégradation de la qualité de l’air à 100 milliards d’euros, la ministre de l’Écologie promet de frapper un grand coup. Des actes ou encore des discours ?

On allait voir ce qu’on allait voir ! Mi-juillet, au sortir du conseil des ministres, Ségolène Royal s’affirmait déterminée à rebondir avec force sur les conclusions de la commission d’enquête du Sénat (qui a adopté son rapport à l’unanimité), chiffrant le coût annuel de la pollution de l’air à 100 milliards d’euros. Un montant faramineux et pourtant « largement sous-estimé, car nous manquons de données sur de nombreux points », commente la sénatrice EELV Leila Aïchi, rapporteure de la commission. Les…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.