Un nouveau départ pour Charlie Hebdo

Charlie Hebdo, première entreprise solidaire du secteur.

Après les tensions, place à l’apaisement. En avril, les dissensions internes à Charlie Hebdo pouvaient laisser craindre une implosion. Formés en collectif, certains salariés, dont Zineb El Rhazoui, Luz, Philippe Lançon et Patrick Pelloux, dénonçaient dans une tribune « le poison des millions » et l’opacité des décisions au sein de la direction, réclamant une structure plus collégiale. Devant les 30 millions d’euros reçus en aides, dons et ventes, beaucoup plaidaient pour une nouvelle gouvernance. Voilà qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents