Chevènement en eaux troubles

Il s’affiche avec Nicolas Dupont-Aignan, un porte-voix de la France xénophobe et anti-mariage pour tous.

Jean-Pierre Chevènement vit une amitié brûlante avec le « patriote » Nicolas Dupont-Aignan. Invité d’honneur de l’université d’été de Debout la France, mi-août, il souhaite désormais le convier à une « rencontre » à l’Assemblée nationale pour parler « Europe et souveraineté », le 26 septembre. Espérant même pouvoir y rameuter Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg et Michel Onfray, qui n’ont pas confirmé leur présence. Il faut, claironne-t-il, « faire bouger les lignes ». Quitte à piétiner tous les cordons…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.