Poésie dans la nuit

Isabelle Lafon adapte Notes sur Anna Akhmatova de l’auteure russe Lydia Tchoukovskaïa.

Anaïs Heluin  • 23 septembre 2015 abonné·es
Poésie dans la nuit
Deux ampoules sur cinq , librement adapté des Notes sur Anna Akhmatova (Albin Michel, 1980) par Isabelle Lafon, à la Maison des métallos à Paris jusqu’au 27 septembre. www.maisondesmetallos.org
© Pascal Victor

Le théâtre d’Isabelle Lafon s’intéresse aux rescapés. À leurs paroles, surtout. Dans Igishanga (2002), le premier spectacle de sa compagnie Les Merveilleuses, elle portait elle-même sur scène les récits de survivantes du génocide

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Théâtre
Temps de lecture : 2 minutes