Programmes scolaires : Les profs en perdent leur latin

Nouveaux programmes, organisation par cycles, enseignement moral « post-Charlie » : autant de questions parfois polémiques qui déboulent dans la rentrée sans préparation ni débats suffisants.

Ingrid Merckx  • 2 septembre 2015 abonné·es
Programmes scolaires : Les profs en perdent leur latin
© Photo : DUFOUR/AFP

Le Conseil supérieur des programmes (CSP) doit rendre sa copie à la mi-octobre. En cette rentrée 2015, à part la maternelle qui découvre des programmes neufs, tout le monde travaillera encore un an sur les programmes (Darcos) de 2008. Pourquoi alors ce remue-ménage autour des « nouveaux programmes » ? En fait, les principales discussions sur leurs contenus ont eu lieu au printemps, en plein débat sur la réforme du collège. Les deux sont liés : la réforme des collèges, avec la création des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), entraîne un allégement des programmes par discipline ; et le regroupement des programmes par cycles de trois ans induit une restructuration générale. Le 9 avril, le CSP a adopté un ensemble de « projets de programmes » qu’il a ensuite soumis aux enseignants jusqu’au 11 juin. Depuis, il prépare une nouvelle mouture censée tenir compte de leurs remarques. Des

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes