« Traiter la culture geek comme la culture pop »

Doc, fiction, humour… Entre formats courts et nouvelles écritures, Arte vise un nouveau public.

Ça revêt des allures de Canal, ça en emprunte le ton et la forme, mais ce n’est pas sur Canal+. Ploup est une websérie d’animation de Maxime Chamoux et Sylvain Gouverneur : quarante épisodes, un programme court de deux minutes, ponctué de « ploup », donc, les signaux sonores des SMS qui tombent dans une messagerie. Non loin parfois d’une conversation de sourds (notamment quand il s’agit d’expliquer le hashtag), Ploup se déploie sous la forme d’un dialogue livrant un tragicomique état des lieux de la vie…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents