Didier Porte : Lâchez la caillasse

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Nous avons reçu depuis la publication de notre appel « Politis : stop ou encore ? » de nombreux messages de soutien de lecteurs. Nous avons choisi d’en publier deux cette semaine. Ils nous viennent de la sénatrice EELV Esther Benbassa, et de l’humoriste Didier Porte. D’autres suivront dans le prochain numéro. N’hésitez pas à accompagner vos dons d’un petit mot. À tous, merci. Un grand merci également aux Inrocks et à Olivia Gesbert (« Dimanche et après », sur France Culture), qui ont relayé notre appel. Les dons peuvent être adressés à l’association Presse et Pluralisme, en précisant qu’ils sont destinés à Politis (voir ci-contre). Et s’il y a des candidats à l’entrée dans notre modeste capital, comme nous le disions déjà la semaine dernière, qu’ils se fassent connaître. Gagnons ensemble cette bataille pour l’indépendance et le pluralisme ! (Vous trouverez sur notre site Politis.fr le texte intégral de notre appel, et bientôt des vidéos de soutien).

Les amis ! Si à mon instar, vous n’avez jamais donné un sou à une petite sœur des pauvres, glissé une tune à un Témoin de Jéhovah, versé un euro à un mormon, alloué un denier à un culte quelconque, lâché ne serait-ce qu’un kopeck afin d’acquérir un album des Enfoirés, ni concédé une seule pièce jaune à la mère Chirac pour que le gros Douillet puisse faire le plein de sa Porsche de fonction ; si, comme moi, la charité business vous révulse parce que vous détestez, et la charité, et le business, j’en déduis que vous en avez suffisamment mis à gauche pour faire un petit geste défiscalisé en faveur du seul hebdomadaire de France à n’avoir jamais (j’espère que je ne me trompe pas !) consacré une seule de ses « cover » (beurk !) aux francs-maçons, au marché de l’immobilier ni aux salaires des cadres (et des chemises sur mesure qu’ils s’achètent avec !).

Camarades, je vous en conjure, faites en sorte que je puisse me régaler encore longtemps des éditos de Denis Sieffert, du blog de Michel Soudais, des papiers de Jean-Claude Renard et des chroniques ciselées de Sébastien Fontenelle !

Lâchez la caillasse, en vous disant que c’est toujours ça que Valeurs actuelles n’aura pas !

Salut et fraternité D. P.

Didier Porte est journaliste et humoriste.

Illustration - Didier Porte : Lâchez la caillasse }

DONS EN LIGNE. POUR SOUTENIR POLITIS, SUIVEZ CE LIEN

DONS. TÉLÉCHARGEZ LE BON DE SOUTIEN

KIT. VISUELS ET DOCUMENTS, CAMPAGNE DE SOUTIEN


Haut de page

Voir aussi

Articles récents