En toute impunité

Cette ahurissante suggestion n’a pas été faite par un révisionniste patenté mais par Benyamin Netanyahou.

Adoncques, si l’on s’en tient à certaine récente profération de M. Netanyahou, Adolf Hitler, par-delà qu’il pouvait faire montre d’une certaine rudesse, n’était pas si farouchement radical dans ses partis pris qu’on l’avait jusqu’à présent cru. Par exemple : nous avons supposé longtemps qu’il avait seul – avec ses monstrueux séides nazis – prévu froidement d’exterminer six millions d’êtres humains. Alors qu’en fait : non, ça ne s’est, selon la théorie exposée par M. Netanyahou, pas tout à fait passé comme…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.