Leïla Shahid : « C’est la révolte des déçus d’Oslo »

Grande militante de la cause palestinienne en France et en Europe, Leïla Shahid analyse les événements récents en Palestine comme une reprise en main de la société civile par elle-même face à l’impasse politique et diplomatique.

Denis Sieffert  • 21 octobre 2015 abonné·es
Leïla Shahid : « C’est la révolte des déçus d’Oslo »
© **Leïla Shahid** Ancienne ambassadrice en France et auprès de l’Union européenne. Photo : Hams/AFP

Que se passe-t-il en Palestine et en Israël ? Alors que beaucoup croyaient la revendication d’un État souverain enterrée faute de combattants, la résistance resurgit sous une forme imprévue. Grande figure palestinienne, Leïla Shahid, relie ici les événements actuels à l’histoire de son peuple.

Le mouvement actuel, que certains appellent « l’intifada des couteaux », est très différent des soulèvements précédents. Comment l’analysez-vous ?

Leïla Shahid : Il y a 41 ans, j’avais entamé un doctorat

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Monde
Temps de lecture : 6 minutes