Roms : Stigmatisation politique

Quand le cirque Romanès est vandalisé et Manuel Valls blanchi par la justice, ce sont les Roms qui trinquent.

Installé depuis fin juin square Parodi, près de la porte Maillot, dans le XVIe arrondissement parisien, avec l’autorisation de la Mairie de Paris, le cirque Romanès est victime depuis plusieurs semaines de dégradations diverses, vols et actes de vandalisme (fenêtres brisées, portes des caravanes fracturées, incendies criminels, fils électriques et conduites d’arrivée d’eau arrachés). Au moment de présenter un nouveau spectacle, son patron et fondateur, Alexandre Romanès, entend porter plainte contre X et a…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents