Ben Barka : un crime franco-marocain

L’enlèvement et l’assassinat de cette grande figure du tiers-monde illustrent les liens entre Paris et Rabat, sur fond de barbouzerie.

Voilà un demi-siècle, le principal opposant au roi du Maroc, et grande figure du tiers-monde, Mehdi Ben Barka, était enlevé en plein Paris. Son corps n’a jamais été retrouvé. Débutait alors l’une des affaires les plus retentissantes de la Ve République. Deux livres reviennent sur cette énigme qui mêle services secrets, barbouzes et émissaires du roi Hassan II, le père du monarque actuel. Le premier, de parution récente, a été coordonné par l’association Sortir du colonialisme, animée par Patrick Farbiaz.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Contrôle au faciès : L’État en procès ce lundi

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents