Haine de l’autre et haine de soi

L’historien Pascal Blanchard réagit, après une promenade le 15 novembre dans Paris avec ses enfants, sur les implications des attentats dans la France contemporaine.

Pascal Blanchard  • 18 novembre 2015 abonné·es
Haine de l’autre et haine de soi

En regardant les places et les rues de Paris, ce dimanche 15 novembre, où la jeunesse de France refuse la terreur, refuse d’être une cible passive, on se dit que l’on est entré dans une guerre sans précédent. Dans cette guerre qui frappe la France, derrière cette terreur qui s’affirme, on ne peut qu’être sidéré par cette volonté de tuer la jeunesse de notre pays. Ce sont désormais

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Société
Temps de lecture : 4 minutes