Reprendre sa boîte : une riche idée

Un tour d’horizon des entreprises transformées en coopératives. Souvent avec succès.

Il est surprenant de voir combien les expériences de reprise d’entreprises en sociétés coopératives et participatives (Scop) sont populaires, remarque Benoît Borrits dans un ouvrage qui en dresse la chronique récente. Même à droite, on reconnaît du bout des lèvres le bénéfice de cette évolution. Pourtant, l’appropriation sociale des entreprises demeure impensée à gauche, déplore le militant de l’autogestion, auteur de nombreux articles dans la revue Regards. La coopérative de travail n’est en effet pas…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents