Le souffle Foucault

Michel Foucault entre dans la Pléiade. Quand bien même le philosophe avait désacralisé la notion d’œuvre.

Dans son Abécédaire, diffusé, selon sa propre décision, après sa mort, Gilles Deleuze indique l’objet de la philosophie : « Créer, inventer des concepts. » Longtemps amis, engagés dans des combats communs (notamment au sein du Groupe informations prisons), Foucault et Deleuze pratiquaient une philosophie très différente. Non sans une profonde estime réciproque, Foucault déclarant dès 1970 qu’ « un jour, peut-être, le siècle [serait] deleuzien », puis Deleuze, à la mort de Foucault en juin 1984, lisant un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Contrôle au faciès : L’État en procès ce lundi

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents