Le soutien congolais de Marion Maréchal Le Pen est un employé de son papa

Attaquée sur ses propositions de «patriotisme économique régional» et critiquée par des chefs d'entreprise de la région PACA, Marion Maréchal Le Pen s'est agacée des «mauvaises langues» . La députée frontiste du Vaucluse s'est défendue - lors d'un débat l'opposant à Christian Estrosi (LR), son adversaire du second tour – en brandissant trois communiqués de soutien, dont l'origine d'un au moins a été vite éclaircie par le site Marsactu: il doit beaucoup aux relations de son papa. Suite à cette intervention…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents