Régionales : Des enjeux locaux et nationaux

Le scrutin de dimanche va élire les conseils de nouvelles régions dotées de compétences importantes. C’est aussi, pour les principales formations politiques, une étape en vue de la bataille de 2017.

Pendant l’état d’urgence, la démocratie continue. Dimanche, la quasi-totalité des électeurs sont appelés à désigner leurs conseillers régionaux dans les douze régions hexagonales, en Guadeloupe et à La Réunion, ainsi que les conseillers territoriaux de l’Assemblée de Corse, de Guyane et de Martinique. Si les enjeux politiques de cette élection sont avant tout locaux, ils sont aussi nationaux, ce rendez-vous électoral, qui intervient dans un pays en proie à la peur depuis les attentats du 13 novembre, étant…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents