Régionales: une liste dénonce «les champions du cumul» des mandats

En comptabilisant les cumuls de mandats des têtes-de-liste en Auvergne-Rhône-Alpes, Le Rassemblement met à jour une «boulimie gargantuesque» … qui contribue, pour une part, à l’abstention.

Michel Soudais  • 4 décembre 2015
Partager :
Régionales: une liste dénonce «les champions du cumul» des mandats

Qui a dit: « Il faut limiter le nombre de mandats
successifs à trois pour favoriser le
renouvellement »
?
Jean-Jack Queyranne. Président PS de la région Rhône-Alpes depuis 2004, et déjà 23 ans passé au conseil régional, il est tête de liste PS en Auvergne-Rhône-Alpes et candidat à un troisième mandat à la tête de la région.

Qui a déclaré: «Notre équipe ne servira pas à recycler les apparatchiks qui s’arrangent pour trouver une planche de sauvetage» ?
Laurent Wauquiez. Déjà député maire du Puy-en-Velay (Haute-Loire), vice-président de la communauté d’agglomération du Puy-en-Velay ets ecrétaire national des Républicains, il conduit la liste LR-UDI-MoDem en Auvergne-Rhône-Alpes et plus de la moitié de ses 13 têtes de liste départementales sont des cumulards recyclés: Alain Marleix, Brice Hortefeux, notamment.

Qui s’interrogeait en septembre 2013 sur son blog: «Est-il démocratique qu’une seule personne
décide et mette en œuvre les différentes
politiques nationales et locales ?»

Cécile Cukierman. Sénatrice de la Loire et vice-présidente du conseil régional Rhône-Alpes, elle conduit la liste PCF-MRC en Auvergne-Rhône-Alpes.

Ce sont là quelques unes des perles compilées et diffusées par «Le Rassemblement citoyen écologique et solidaire», cette semaine, dans une petite vidéo et un dossier de presse. Cette liste EELV-PG-Nouvelle Donne-Nouvelle gauche socialiste constituée avec un tiers des citoyens, selon un processus original, s’affiche fièrement «garantie sans cumul» .
Lire > Auvergne/Rhône-Alpes : « Demain, c’est possible »

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

«Quand un élu exerce plusieurs mandats simultanés,

son assiduité est irrémédiablement en baisse.** Et
par voie de conséquence, il est incapable d’exercer
pleinement son mandat. C’est la démonstration que
font chaque jour des centaines d’élus Français, devenus
des professionnels de la politique»* , rappelle Le Rassemblement qui s’est amusé à additionner le nombre d’années de mandat déjà exercés par ses concurrents: 5 ans ministre + 11 ans conseiller général + 11 ans maire + 16 ans adjoint au maire + 22 ans députés + 23 ans conseiller régional = 97 ans de mandats cumulés pour Jean-Jack Queyranne en 70 ans de vie. C’est le record du «Top10» de l’ensemble des tête-de-liste régionales et départementales d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Illustration - Régionales: une liste dénonce «les champions du cumul» des mandats

Alors que 54% des treize têtes-de-liste départementales de la liste de droite et 38% de celles de la liste PS sont des cumulards, le cumul des années de mandat des têtes-de-liste de ces deux listes est surréaliste:

Illustration - Régionales: une liste dénonce «les champions du cumul» des mandats

Comment s’étonner, à la vue d’un tel décompte , que des électeurs, lassés de voir toujours les mêmes se présenter, décident de bouder les urnes? Au plan national, pas moins de 107 députés et 51 sénateurs sont candidats aux élections régionales. Plus d’un parlementaire sur six! Pourtant tous les partis affirmaient il y a peu lutter contre le cumul des mandats… Sur ce plan-là, le FN ne se distingue pas de LR avec six parlementaires à la tête de ses douze listes dans l’hexagone.

Lire > Régionales : Les cumulards en tête d’affiche

Une loi a été votée pour interdire le cumul d’un mandat de député, sénateur ou député européen, avec une présidence ou une vice-présidence d’exécutif local, un mandat de maire ou d’adjoint au maire d’une ville de plus de 30.000 habitants… Mais elle ne s’appliquera qu’à compter du prochain renouvellement de l’Assemblée nationale en 2017. Sauf si les électeurs décidaient dimanche d’anticiper son application. Ils en ont le pouvoir.

Dossier de presse du Rassemblement

Politique
Temps de lecture : 3 minutes
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don