Allemagne : La lutte des femmes au second plan

Après la série d’agressions sexuelles de la Saint-Sylvestre à Cologne, les débats se concentrent sur la question migratoire.

Les plaintes déposées pour des faits de violences lors de la nuit de la Saint-Sylvestre à Cologne sont toujours plus nombreuses. Le 10 janvier, le ministère de l’Intérieur de la région en comptait 516, dont 237 pour des agressions sexuelles. Assez rapidement, des témoignages ont fait état de « l’apparence » arabe ou nord-africaine des auteurs. Sur les dix-neuf suspects que la police de Cologne a identifiés pour le moment, quatorze sont de nationalité marocaine ou algérienne, dix ont le statut de demandeurs…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents