Big Manuel is watching you

Pour Valls, « expliquer » le terrorisme, « c’est déjà vouloir un peu l’excuser ».

Le 25 novembre 2015, Manuel Valls, Premier ministre « socialiste », déclame, dans l’Assemblée nationale, et pour répondre à l’interpellation d’un député de l’autre droite, qu’ « aucune excuse ne doit être cherchée » pour le terrorisme. Puis de préciser – pour le cas, probablement, où son interlocuteur n’aurait pas bien compris : « Aucune excuse sociale, sociologique et culturelle car, dans notre pays, rien ne justifie qu’on prenne des armes et qu’on s’en prenne à ses propres compatriotes. » Dans la vraie…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents