Disparition : Jean-Marie Pelt, écologue humaniste

Infatigable pédagogue, amoureux des plantes, l’érudit a œuvré toute sa vie à la réconciliation des humains avec la nature.

Il plissait les yeux derrière ses lunettes, et sa grosse figure ronde s’illuminait d’un sourire bonhomme. Puis, inlassable conteur d’histoires de fleurs, d’abeilles et de paysans, il reprenait son débit, colporteur de recettes de pharmacopées naturelles et des petits enchantements du monde végétal, sa seconde peau. Grande figure de l’écologie, Jean-Marie Pelt s’est éteint le 23 décembre à 82 ans. Du botaniste s’était dégagée, au fil des années, une personnalité singulière, bienveillante et critique.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents