La folie de Notre-Dame-des-Landes

La seule raison ne suffira pas avec de tels « décideurs ».

Folie des grandeurs, folie de barons locaux, folie politique, écologique, sociale et démocratique. Mais, à Notre-Dame-des-Landes, ils s’enferrent et ils sont même capables de passer en force, dans cette monarchie constitutionnelle où presque tout semble permis à des dirigeants une fois élus. Cela fait trois ans que des contre-expertises auraient dû conduire à annuler le projet d’aéroport. Tous les registres de la rationalité ont été utilisés. Mais, en face, le mensonge, les menaces et les provocations ont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents