Le IIIe Reich, modèle présidentiel

Le président turc s’est particulièrement illustré, évoquant le régime nazi pour défendre le système présidentiel fort qu’il souhaite instaurer en Turquie.

Recep Tayyip Erdogan n’en est pas à sa première énormité. Mais, le 31 décembre, le président turc s’est particulièrement illustré, évoquant le régime nazi pour défendre le système présidentiel fort qu’il souhaite instaurer en Turquie : « Dans un système unitaire [comme la Turquie], un système présidentiel peut parfaitement exister. Il y a actuellement des exemples dans le monde et aussi des exemples dans l’histoire. Vous en verrez l’exemple dans l’Allemagne d’Hitler. » Son entourage a bien évidemment…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents