BDS : Israël cible Paris et Londres

La droite israélienne se déchaîne contre la campagne internationale Boycott.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


La droite israélienne se déchaîne contre la campagne internationale Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS). Le gouvernement proche des colons lance une offensive dans les capitales étrangères. Principales cibles, Paris et Londres. L’offensive a trouvé des relais jusqu’au sein du Conseil de Paris, qui a émis un vœu le 16 février visant à interdire l’accueil dans l’espace municipal de campagnes pro-boycott. Le texte déposé par l’opposition Les Républicains (LR) a été adopté grâce à l’abstention des socialistes. Tandis qu’un autre texte, voté par le PS et LR, réaffirmait une opposition de principe « au mouvement de boycott d’Israël ». Un comble, puisqu’il s’agit de protéger un gouvernement qui viole allègrement toutes les résolutions de l’ONU. Un texte déposé par les élus EELV, PCF et PG contre la « criminalisation » des personnes engagées dans la campagne de boycott a été repoussé…


Photo : TERRY SCOTT/Citizenside/AFP

Haut de page

Voir aussi

Des écrans de fumée ?

Pédopsy : Nos futurs
par ,

Blog

 lire   partager

Articles récents