Cologne : à qui profite le crime ?

Les agressions sexuelles de la Saint-Sylvestre, dont les suspects identifiés à ce jour sont de jeunes migrants, ont crispé le débat sur les demandeurs d’asile.

« Mais qu’est ce qui s’est passé à Cologne le 31 décembre ? », demande cette jeune femme syrienne arrivée en Allemagne il y a quelques semaines seulement. « J’ai vu des choses circuler, mais je n’ai pas bien compris. » Difficile de lui répondre précisément, tant la situation est complexe et les informations fiables encore parcellaires sur les centaines d’agressions sexuelles et les vols commis dans cette ville d’un million d’habitants la nuit de la Saint-Sylvestre. Le 1er janvier, la police de Cologne…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents