Franco « Bifo » Berardi, une vie en libertaire

Le philosophe italien, pionnier des radios libres, était à Paris pour la sortie en français de son dernier livre, Tueries.

Le 11 mars 1977, l’étudiant Francesco Lorusso est tué par la police au cours d’une manifestation à Bologne, en pleine émeute depuis plusieurs semaines. Quelques heures plus tard, sur l’antenne de la seule radio libre d’Italie, Radio Alice, installée justement dans le chef-lieu romagnol, on appelle à descendre immédiatement dans la rue. L’une des voix au micro est celle de Franco Berardi, plus connu par son surnom, « Bifo ». Le centre-ville ne tarde pas à se remplir, et les vitrines des magasins…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le mythe du renouveau macronien dans les eaux troubles de la « raison d’Etat »

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents