Le film d’adieu de Chantal Akerman

No Home Movie est l’œuvre posthume de la cinéaste décédée le 5 octobre. Elle l’avait consacrée à sa mère, elle-même sur le point de disparaître.

Christophe Kantcheff  • 24 février 2016 abonné·es
Le film d’adieu de Chantal Akerman
No Home Movie, Chantal Akerman, 1 h 55.
© Laszlo Ruszka/INA/AFP

« Respire maman, ne me lâche pas, respire. Ne me lâche pas, pas encore. Je ne suis pas prête et peut-être que je ne serai jamais prête. » Ces phrases sont extraites de Ma mère rit, que Chantal Akerman a publié en 2013 [^1], un autoportrait écrit au fil de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes