Dossier : État d'urgence : La démocratie en danger

Placardisés : Des « cas » pas si particuliers

L’un est perçu comme trop vieux, l’autre trop gros, une autre encore a un conjoint qui déplaît… Trois salariés témoignent de leur mise à l’écart. Et de leur immense sentiment de solitude.

Le salarié indocile, celui perçu comme inutile ou celui qui en sait trop sont tous pris dans le même engrenage de mise à l’écart, dont les rouages sont identiques dans la Fonction publique et les entreprises privées. Isolés, ils subissent une grande solitude, mêlée d’un sentiment de culpabilité. Au déni des premiers jours succède souvent une profonde détresse qui peut conduire au pire. « Ils baissaient les yeux en me croisant » Jacques 63 ans [^1] Ma placardisation dure depuis dix ans. Cette situation…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.