Simplification? Non, régression !

Voici ce que changerait l’avant-projet de loi de réforme du Code du travail s’il était adopté en l’état.

Le projet de loi transmis par Myriam El Khomri au Conseil d’État compte 129 pages, 7 titres et 52 articles. Il fait régresser le droit du travail sur plusieurs points importants. Temps de travail « La primauté de l’accord d’entreprise en matière de durée du travail devient le principe de droit commun », explique l’exposé des motifs. La durée légale du travail reste fixée à 35 heures. Mais la « compensation » des heures supplémentaires effectuées à partir de la 36e heure dépend d’un accord d’entreprise qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Éloge de l’intersectionnalité

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Appel pour les marches des libertés samedi 28 novembre partout en France

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.