Une farce au goût amer

Façon Michael Moore, François Ruffin épingle Bernard Arnault.

Michel Soudais  • 24 février 2016 abonné·es
Une farce au goût amer
Merci patron !, François Ruffin, 1 h 30.

On connaissait François Ruffin en journaliste poil-à-gratter. Avec ce premier film, le fondateur de Fakir se fait réalisateur et comédien pour promouvoir l’un des combats de son mensuel. Sa

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 2 minutes