Au lieu de signer, t’aurais pu économiser

Est-ce sa faute, à Michèle Delaunay, si les pétionnaires n’ont pas su se constituer un matelas de millions ?

Michèle Delaunay, qui fut (entre 2012 et 2014) ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie – et qui est aujourd’hui députée socialiste de la deuxième circonscription de la Gironde –, semble n’apprécier qu’assez peu qu’on émette, sur l’opportunité qu’il y aurait à réformer le droit du travail dans le dessein de l’aliéner tout entier aux exigences du Medef, des avis trop différents de celui de Manuel Valls. Ainsi, lorsqu’elle a constaté qu’une immense foule avait signé, en un temps…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Waly Dia : « Je fais rire les gens qui luttent »

Société
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.