Bruxelles, « multiculturelle ! »

Après les attentats du 22 mars, le gouvernement se démarque par un discours très mesuré. Loin de l’état d’urgence à la française, mais sans pour autant apaiser les inquiétudes des musulmans.

Des couronnes de fleurs ont été déposées sur le trottoir, à côté de bougies et de messages de papier, gondolés par la pluie. La vie a presque repris son cours normal dans le quartier européen de Bruxelles. Rue de la Loi, les passants se pressent, en direction d’un bureau, d’un café. Mais à l’approche de la station de métro Maelbeek, leur pas ralentit, s’arrête. Leur regard se perd dans les fleurs déposées sur le trottoir. Un instant, on fait silence, en mémoire de ces 35 personnes qui ont péri, trois jours…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents