Dossier : Mobilisations : Le jeu dangereux de la CFDT

Malaise en cours

Solitude, formation défaillante, colère de ne pouvoir assumer la promesse démocratique : les enseignants se débrouillent comme ils peuvent et voudraient refonder leur métier.

Cent mille visites en trois jours, 147 000 un mois plus tard. La lettre ouverte, publiée sur Politis.fr, d’enseignants du collège Hubertine-Aubert, à Toulouse, réagissant au suicide, le 27 janvier, de leur collègue Vincent s’est répandue comme une traînée de poudre, en particulier sur les réseaux sociaux. « Le suicide de ce jeune stagiaire de 27 ans a bouleversé la communauté éducative », écrit John Strempe sur le site du NPA Révolution permanente. Et de mettre en évidence « les problèmes de violence et…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents