Cannabis : « Pour prévenir, la peur ne suffit pas »

Sur l’usage du cannabis, Jean-Pierre Couteron propose une autre approche que la prohibition.

La régulation de l’usage de drogues est une question de santé publique. Se droguer, c’est faire usage d’une substance ou se livrer à un comportement – comme avec les jeux d’argent et de hasard ou les abus d’écran – ayant des effets, pour soi ou les autres, qui nécessitent un changement. Cette approche dévoile l’inadaptation d’une réponse fondée sur la prohibition, dans une société où l’objet est roi, son accès permanent et sans limites, et où la sensation doit être instantanée et extrême, au nom d’un…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents