Drahi, hyper concentré

Pour l’homme d’affaires, il s’agit d’acheter des tuyaux pour y placer ses propres contenus.

Politis  • 4 mai 2016
Partager :
Drahi, hyper concentré
THOMAS SAMSON/AFP

Devenu rapidement l’un des mammouths des télécommunications, Patrick Drahi a réuni les activités médias de sa branche Altice au sein du groupe Numéricable-SFR (dont il est le principal actionnaire). Soit Libération, L’Express ou encore L’Étudiant, la chaîne d’info i24News et ses 49 % de participation dans Next Radio (BFMTV, BFM Business et RMC). Tout le monde se retrouvera sous peu dans un bâtiment flambant neuf du XVe arrondissement parisien. Il s’agit donc clairement d’acheter des tuyaux pour y placer ses propres contenus, de favoriser les convergences (le mot d’ordre dans cette nouvelle concentration des médias) en ayant pris soin auparavant de dégraisser largement les rédactions. La Société des journalistes et du personnel de Libé a appelé à la « vigilance » et souligné le risque de « devenir dépendant d’un diffuseur numérique, d’autant plus qu’il s’agit de notre actionnaire majoritaire ».

Le milliardaire ne compte pas s’arrêter là : en concurrence directe avec le groupe Bolloré, il annonce maintenant pour les abonnés SFR la création de cinq nouvelles chaînes ­thématiques consacrées au sport (dont une sur le championnat de foot anglais, au grand dam de Canal+), une autre à l’info sportive continue et une dernière dédiée à la capitale (BFM Paris). Celle-ci s’appuiera sur une quinzaine de journalistes et un hélicoptère pour délivrer une info locale. On imagine déjà les courses-poursuites spectaculaires et haletantes filmées par-dessus les toits de Paris…

Les échos
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don