Drahi, hyper concentré

Pour l'homme d'affaires, il s’agit d’acheter des tuyaux pour y placer ses propres contenus.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Devenu rapidement l’un des mammouths des télécommunications, Patrick Drahi a réuni les activités médias de sa branche Altice au sein du groupe Numéricable-SFR (dont il est le principal actionnaire). Soit Libération, L’Express ou encore L’Étudiant, la chaîne d’info i24News et ses 49 % de participation dans Next Radio (BFMTV, BFM Business et RMC). Tout le monde se retrouvera sous peu dans un bâtiment flambant neuf du XVe arrondissement parisien. Il s’agit donc clairement d’acheter des tuyaux pour y placer ses propres contenus, de favoriser les convergences (le mot d’ordre dans cette nouvelle concentration des médias) en ayant pris soin auparavant de dégraisser largement les rédactions. La Société des journalistes et du personnel de Libé a appelé à la « vigilance » et souligné le risque de « devenir dépendant d’un diffuseur numérique, d’autant plus qu’il s’agit de notre actionnaire majoritaire ».

Le milliardaire ne compte pas s’arrêter là : en concurrence directe avec le groupe Bolloré, il annonce maintenant pour les abonnés SFR la création de cinq nouvelles chaînes ­thématiques consacrées au sport (dont une sur le championnat de foot anglais, au grand dam de Canal+), une autre à l’info sportive continue et une dernière dédiée à la capitale (BFM Paris). Celle-ci s’appuiera sur une quinzaine de journalistes et un hélicoptère pour délivrer une info locale. On imagine déjà les courses-poursuites spectaculaires et haletantes filmées par-dessus les toits de Paris…


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.