EELV : Le congrès de la dernière chance

Départ de cadres, affaire Baupin, disparition de leur groupe à l’Assemblée nationale : c’est sur fond d’une profonde crise interne que les écologistes renouvellent leurs instances.

Patrick Piro  • 25 mai 2016 abonné·es
EELV : Le congrès de la dernière chance
© AURÉLIEN MORISSARD/Citizenside/AFP

Pour une fois, ça ne bruisse pas tous azimuts autour de l’arithmétique des motions, des considérations tactiques sur les fusions, des spéculations sur la prise de pouvoir par tel courant. Accablé par une succession de déboires, Europe Écologie-Les Verts ouvre la première étape de son congrès 2016 entre découragement et volontarisme. Samedi 28 mai, les assemblées régionales voteront sur les cinq motions en présence, mais les confrontations sur l’orientation politique et le renouvellement des instances se résumeront à leur plus basique expression : il faut sauver l’écologie politique.

« C’est un moment

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Politique
Temps de lecture : 6 minutes