Dossier : Israël-Palestine : Le boycott contre la violence

Eyal Sivan : « Le boycott culturel d'Israël est le plus important »

Le cinéaste israélien Eyal Sivan et la productrice Armelle Laborie analysent ici la perception de la campagne BDS en Israël.

On connaît Eyal Sivan, cinéaste, auteur avec Michel Khleifi de Route 181 en 2003. Il travaille actuellement à un essai sur le boycott, en collaboration avec la productrice Armelle Laborie. Tous deux nous donnent ici un aperçu de leurs réflexions. Quel est l’impact aujourd’hui en Israël de BDS, notamment dans le discours médiatique et politique ? Eyal Sivan Certains ont parlé de « tsunami ». Il est intéressant de constater que l’affaire du boycott a pris de l’importance dans le discours politique israélien…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Un message positif

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents