Le temps des cerises bio

Interdits de diméthoate, insecticide dangereux, les producteurs prédisent un été « sans cerises ». Une alarme démentie par les cultivateurs biologiques, qui ont su s’adapter.

Début mai, Saint-Saturnin-lès-Apt, dans le pays du Luberon. Les cerises, de la taille d’un ongle, sont encore vertes dans les vergers de Jean-François Augier. De longs filets, enroulés sur leur câble comme des grands-voiles surplombent des rangs de fruitiers. Ils seront déployés dans quelques jours pour envelopper intégralement les arbres jusqu’au pied. Avec sa maille inférieure à deux millimètres, c’est une arme radicale contre drosophila suzukii. Cette petite mouche, subrepticement importée d’Asie dans…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Waly Dia : « Je fais rire les gens qui luttent »

Société
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.