Donner du pouvoir aux salariés

Grande figure du syndicalisme italien, Bruno Trentin livre une analyse novatrice des relations de travail à l’heure du capitalisme mondialisé.

« La liberté a toujours été, en fait, le véritable enjeu du conflit social », écrit Bruno Trentin en ouverture du premier texte de ce recueil d’essais passionnants. Secrétaire général durant les années 1990 de la CGIL (l’équivalente italienne de la CGT de par son histoire liée au Parti communiste), après avoir été longtemps secrétaire des métallos CGIL, ce militant exemplaire n’a cessé de s’interroger sur la centralité du travail dans les démocraties modernes et, surtout, sur l’action syndicale au sein des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.