« La Chine est un État bourgeois ! »

Il y a cinquante ans, éclatait la Révolution culturelle sous l’impulsion de Mao Zedong. Aujourd’hui, ce passé est considéré comme encombrant par le pouvoir, comme en témoigne l’universitaire Hongsheng Jiang.

C’était il y a cinquante ans. Dans une circulaire dénonçant les « représentants de la bourgeoisie infiltrés dans le Parti, le gouvernement, l’armée et les différents secteurs du domaine culturel », Mao Zedong appelle le peuple chinois à se soulever. Prélude à ce qu’on appellera la « Grande Révolution culturelle prolétarienne », qui durera presque dix ans. Affaibli par l’échec de sa politique de développement du Grand Bond en avant, Mao s’appuie sur la jeunesse pour tenter de reconquérir le pouvoir perdu.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents