Dossier : Gauche : des stratégies divergentes

La gauche cherche sa voix

Entre alliances éclatées, calendriers opposés, divergences des positionnements et inimitiés personnelles, la perspective de la présidentielle de 2017 continue d’éloigner la gauche du nécessaire rassemblement.

On le pressentait. Pour le Front de gauche, 2017 ne ressemblera pas à 2012. Deux rendez-vous politiques concurrents prévus le samedi 5 juin mettent en scène la fin de l’alliance initiée pour les élections européennes de 2009 entre le Parti communiste (PCF) et le Parti de gauche (PG). En début d’après-midi, le cofondateur de ce dernier, Jean-Luc Mélenchon, désormais candidat à la présidentielle « hors cadre des partis », organise, sur la place où il avait lancé sa campagne il y a cinq ans, un « défilé des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.